Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Préparateur Mental (74) Agréé Niveau 2 F.F.S

Séances de Coaching, Hypnose Ericksonienne dans le cadre de la gestion du stress/pression/anxiété pour mieux appréhender les compétitions, les examens, le quotidien personnel et/ou professionnel,... (interventions en milieux sportifs, établissements scolaires, entreprises,....).

La Préparation Mentale, pour qui ? pourquoi ?

LA PREPARATION MENTALE, DEFINITION ET ENJEUX


Technique d’intervention utilisée dans le sport de haut niveau, la préparation mentale peut être transposée à la vie quotidienne dans le but d’accomplir et de pérenniser tout type de performance. Visant à renforcer durablement les ressources psychologiques afin d’obtenir la performance la plus efficiente possible à un moment donné, elle développe la capacité de « faire face », de façon optimale, aux facteurs internes et externes des situations perçues comme anxiogènes. Autrement dit, elle s’envisage comme une aide au développement des ressources permettant de faire de l’intégralité du potentiel existant, le potentiel que la personne exprimera le jour de l’épreuve. Elle peut donc s’adresser à un public varié : accompagnement d’entraîneurs, de sportifs, d’étudiants ou d’artistes préparant des examens ou des concours, etc.


En sport, la préparation mentale s’inscrit dans une démarche globale prenant en compte les différents aspects de la performance (domaine technique, tactique, stratégique, physique...), le « mental » n’expliquant, ni ne justifiant à lui seul une performance ! Selon Jean Fournier (Cahier de l’INSEP n°22), « c’est une préparation à la compétition par un apprentissage d’habiletés mentales et d’habiletés d’organisation, et dont le but principal est d’optimiser la performance personnelle de l’athlète tout en promouvant le plaisir de la pratique et en favorisant l’atteinte de l’autonomie ». Les rôles du préparateur mental tournent principalement autour de l’accompagnement psychologique, de l’entraînement mental, et de la transmission de savoirs, de savoir-faire, et de savoir-être.


 

L’ACCOMPAGNEMENT PSYCHOLOGIQUE


Un travail en préparation mentale doit amener la personne qui l’entreprend à prendre du recul sur ses activités et à mieux se connaître grâce à une analyse de sa pratique et de son environnement (social, économique...). L’acteur de la performance apprend à mieux se comprendre pour mieux progresser et agir :
- Comprendre les éventuels blocages, savoir d’où viennent ses doutes, ses peurs, ses croyances limitantes (peur de décevoir, de perdre ou de gagner...)
- Comprendre les facteurs qui influencent ses comportements (monologue interne négatif, pensées parasites...)
Cette prise de conscience est possible grâce à des entretiens individualisés (entretiens d’explicitation, d’auto-confrontation...) et une relation de confiance entre le préparateur mental et la personne qu’il accompagne.


 

L’ENTRAINEMENT MENTAL

« La préparation mentale propose un ensemble de techniques que l’athlète apprend et applique dans deux objectifs : maintenir l’efficacité du geste dans une situation de compétition et se blinder contre les influences génératrices de stress ». Comme le souligne Marc Levêque, Psychologue et Maître de conférences en STAPS, une des facettes de la préparation mentale consiste à transmettre des techniques d’aide à la performance pour permettre à l’acteur de la performance de mieux agir et réagir en situation anxiogène. Elle demande un véritable entraînement régulier pour être appliquer et maîtriser à des fins d’optimisation de ses performances.


Ces techniques portent par exemple sur la fixation d'objectifs, l’imagerie mentale, la régulation de l’énergie (maîtrise de la relaxation, de la respiration...), la gestion des émotions, la confiance en soi, la focalisation attentionnelle (travail sur les champs attentionnels, routine de performance...), la dynamique de groupe (cohésion, leadership...), etc. Elles sont principalement dérivées de la psychologie sociale, comportementale et cognitive, de la Programmation Neuro Linguistique (PNL), de la mindfulness, de l’analyse transactionnelle, de la sophrologie, de la Process Communication Management, de l’approche systémique, etc. Le choix et l’application de ces différents « outils » doivent être réfléchis et correspondre aux besoins et à la spécificité de la personne. La participation et l’investissement du sportif, de l'étudiant, du cadre, du chef d'entreprise.... sont nécessaires, il doit être volontaire et impliqué pour s’approprier ces techniques et pouvoir les mettre au service de la réussite de ses projets.


 

LE PREPARATEUR MENTAL, CHAMP D’INTERVENTION ET LIMITES DANS LE MONDE DU SPORT

Si l’entourage (entraîneur, parents, amis...) peut gérer certains aspects psychologiques de la performance, il est parfois essentiel d’avoir recours à une personne indépendante et extérieure à l’environnement proche. Echanger avec un préparateur mental possédant une bonne connaissance du milieu, permettra à l’acteur de la performance de prendre du recul sur son projet et d’avoir un regard neutre sur les actions mises en place pour qu’il aboutisse. Il doit donc être considéré comme une personne ressource pour les différents acteurs du monde sportif : les entraîneurs, les sportifs, leurs parents, les arbitres...


Grâce à la transmission de techniques d’aide à la performance et à l’accompagnement psychologique (voir article précédent), le préparateur mental se place dans une perspective psycho-éducative. Il doit rendre le sportif le plus autonome possible dans sa pratique en contribuant notamment à l’appropriation de sa discipline et à l’acquisition d’une plus grande maîtrise de soi. Il peut également accompagner les entraîneurs désirant intégrer des notions de préparation mentale dans leurs entraînements, renforcer leur gestion du collectif (leadership, communication...) ou encore leur gestion émotionnelle. Par ailleurs, le préparateur mental peut apporter un plus à la structure sportive en aidant les parents à y trouver une place et un rôle (réflexions sur les valeurs du sport et de la compétition, sur les comportements propices à la réussite de son enfant, participation bénévole aux différentes actions...), en favorisant l’entente entre les différents membres, etc. Enfin, le préparateur mental peut permettre aux arbitres d’être plus efficaces, en les aidant à mieux focaliser leur attention, à mieux gérer leurs erreurs, leurs émotions, leur environnement (public, collègues, conflits avec les joueurs ou les entraîneurs)...


Le préparateur mental doit s’adapter à la singularité de la personne qu’il accompagne et aux spécificités des conditions dans lesquelles elle évolue (normes culturelles et spécificités de l’activité). Son travail doit s’inscrire dans une démarche globale de performance prenant en compte ces multiples facteurs (technique, stratégie, physique, hygiène de vie, tactique...). Il est donc important de favoriser une collaboration étroite entre les membres impliqués dans la performance et le projet de la personne accompagnée, pour le sportif par exemple : l’entraîneur, les parents, et autres personnes du staff, tout en respectant les limites de la confidentialité engagée dans ce type d’accompagnement. Malheureusement, bien que loin d’être magicien, le préparateur mental est encore trop souvent appeler dans l’urgence pour résoudre des problèmes dans les plus brefs délais, alors que la préparation mentale devrait s’intégrer à l’entraînement de tout sportif compétiteur. En effet, comme son nom l’indique il ne s’agit pas de « guérir » ou de voler au secours d’un athlète en perdition, mais bel et bien de le « préparer » à une échéance et de l’aider dans sa quête du plus vite, plus haut, plus fort ! Enfin, notons qu’il est essentiel que ce travail se fasse sur la base du volontariat de la personne accompagnée pour que cette dernière s’implique dans le processus.


Pour garantir de son éthique professionnelle et du bon déroulement d’une collaboration avec un préparateur mental, il est essentiel que ce dernier se limite à intervenir dans le cadre de ses domaines de compétences et qu’il soit supervisé.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article